Chaironeia

 

Cette localité est située près du champ de bataille où Philippe de Macédoine vainquit, en 338 av. J.-C., une coalition de cités grecques. Cette victoire, à laquelle son fils Alexandre le Grand prit une part active, permit à la Macédoine de dominer toute la Grèce. On remarquera à gauche de la route, à l'entrée du village, le grand lion de marbre qui surmontait le tombeau collectif (polyandre ion) où furent réunis, par les Thébains, les ossements des guerriers du Bataillon sacré qui trouvèrent la mort au cours de la bataille.

Le secteur a été occupé pour la première fois à la préhistoire (emplacement « Magoula Balomenou »). A voir: le site archéologique, le lion de Chéronée d’un intérêt archéologique, élevé par les Thébains à la mémoire de leurs morts, et le musée local reprenant les trouvailles du site. La tombe du Thebains a été fouillée en 1879 et le Magoula Balomenou en 1902-1904. Les monuments les plus importants sont :

Le lion de Chaironeia, monument funéraire de marbre haut de 5,5m, marquait la tombe commune des Thebains battus lors de la bataille avec Philippe de Macédoine en 338 av. J.-C.

En sortant du village, on aperçoit à gauche de la route quelques vestiges (en particulier un théâtre taillé dans le roc) de la ville antique de Chéronée où naquit et mourut Plutarque (vers 45-125).

Sur les pentes de l'acropole, des murs de la période hellénistique entouraient les deux cimes du mont Pétrachos. L'entrée se trouvait au sommet d'une rampe taillée entre les roches. La muraille, de ce côté, est en appareil hellénique, sur l'autre versant, l'enceinte primitive est en appareil cyclopéen.

Dans le jardin du musée sont regroupées de nombreuses stèles funéraires et dans le hall un kouros acéphale archaïque en marbre provenant d'Orchomène (milieu du VIe s. av. J.-C.). Dans la salle de gauche sont exposées surtout des poteries préhistoriques. Dans celle de droite, parmi un matériel plus varié, on remarquera surtout des vases mycéniens trouvés à Andikyra et à Orchomène d'où proviennent également des fragments de fresques. Notons aussi la collection de vases géométriques, archaïques et classiques venant de divers sites de la région.