Nicopolis

 

Nicopolis, "ville de la victoire", a été fondée en 31 av. J.-C. probablement par Octavianus Augustus (Empereur Auguste) après sa victoire dans la bataille navale d'Actium face à la flotte d'Antony et de Cleopatra. D'origine au caractère purement grec, elle reçu des influences des Epirotes, des Etoliens-Acarniens et des colons italiens. La Nikopolis antique (romains) est situé sur la péninsule de Preveza et couvre une superficie de 900 hectares. Elle occupait une position stratégique sur la voie de communication et marchande est-ouest. Elle est vite devenue la capitale de la province romaine d'Epire et reçu un archevêque. La ville possédait des privilèges politiques et financiers spéciaux et frappait sa propre monnaie. La ville est devenue très prospère mais la crise économique et politique du IIIe siècle, en combinaison avec des tremblements de terre dévastateurs et les invasions des Goths, a sérieusement dégradé la vie. Pillée par Alarichus en 395, elle a été capturée par les vandales en 475. Son déclin a commencé par l'invasion du Goths de Totila en 551 et a finalement cessé d'exister à la fin de la IXe ou au début du Xe siècle. Le site a été fouillé au XXe siècle et quelques consolidations (murs de fortification) et restaurations (mosaïques) réalisées. La ville romaine a été partiellement recouverte par la ville byzantine, beaucoup plus réduite, dont on longe le rempart pendant plusieurs centaines de mètres sur la gauche lorsque l'on vient de Prévéza. Tous les quatre ans y étaient célébré les Actia, un festival comprenant des concours sportifs et musicaux. Certains des monuments romains du site (Ier-IVe siècles) ont été restaurés au XXe siècle : l'odeum, les thermes, le nymphaeum, le grand théâtre, le mur romain et la villa de Manius Antoninus aux remarquables sols en mosaïque.

L'odéon (Ier siècle) se trouve du côté occidental du mur chrétien et contient une cavea (salle), l'orchestre et la scène. Vu que le terrain n'était pas naturellement en pente, la cavea est soutenue par trois stoas semi-circulaires. Il servit jusqu'à la seconde moitié du IIIe siècle. Il a été restauré afin d’abriter des concerts en été. Du haut des gradins on découvre un panorama d'ensemble sur la ville et en particulier la grande porte occidentale marquant l’entrée de la ville pour les voyageurs venant par mer.

Les thermes (Bedenia) sont un bâtiment public romain situé au nord des murs romains. Il inclut les espaces curvilignes et rectangulaires qui sont reliés entre eux par de nombreuses ouvertures.

Le monument d'Augustus a été érigé par Octavianus Augustus en 31 av. J.-C., après sa victoire à la bataille d'Actium et a été consacré à Ares (Mars), à Poseidon et à Apollo d'Actium. Le reste des trophées de la bataille ont été logés dans une stoa au-dessus du podium, comme la sculpture.

Le théâtre (Ier siècle) est situé au SE du monument d'Augustus. La scène est exceptionnellement haute, probablement de deux étages, avec trois entrées arquées. Les exécutions ont eu lieu au « logeion », entre la scène et l'orchestre. Trois couloirs souterrains ont permis l'accès des spectateurs à la cavea, soutenue par trois stoas semi-circulaires. Il est construit selon la technique romaine de l'alternance de pierres et de lits de brique. On peut atteindre le sommet de la cavea d’où l’on jouit d’une belle vue. A proximité immédiate, vers l’ouest, le tracé du stade où se déroulaient les concours des Aktia est encore visible avec l’entrée orientale et les talus qui l’entourent.

Le nymphaeum est situé à l'ouest des murs romains et se compose de deux bâtiments rectangulaires avec une simple façade non décorée. Ici aboutissait l'aqueduc acheminant l'eau du fleuve Louros à Nikopolis. Il n'est pas certain que les deux bâtiments furent érigés simultanément. Celui plus au nord doit avoir été construit au IIIe siècle.

 

La ville byzantine offre un intérêt par ses vastes basiliques ornées de riches mosaïques aux couleurs vives et aux représentations animales souvent admirables. Elles sont malheureusement le plus souvent recouvertes de sable (et donc invisibles) pour des raisons de conservation. Les monuments byzantins les plus importants sont :

La Basilique A (550-575) : basilique à 3 ailes consacrée à Agios Demetrios, fondée par Doumetios I, archevêque de Nicopolis, et par son successeur, Doumetios II. Elle possède un transept, une oreillette et un narthex avec baptistère et sacristie. Les sols sont couverts de fines mosaïques faites vers 530.

La Basilique B (450-516) : basilique à 5 ailes dédiée à Alkison, avec un transept, un narthex avec baptistère et sacristie et une oreillette. Des fragments de mosaïque (époque de sa construction) sont préservés dans l'oreillette, le diaconicon et les annexes. Elle devait être la cathédrale.

La Basilique C (fin VIe siècle) : basilique à 3 ailes avec trois aspes et un narthex avec annexes. Elle est située au nord de la basilique B.

La Basilique D (fin Ve siècle et 3ème trimestre du VIe), dédiée à Asyrmatos ou à l'ascension, se trouve en dehors des murs byzantins, à une distance de 800m du centre ville. C'est une basilique à 3ailes avec un transept, un narthex avec annexes, et une oreillette. Des sols en mosaïque sont préservés dans le narthex et le diaconicon (sacristie).

La Basilique E (milieu du VIe siècle), dédiée à Agios Menas de Margarona, est située 6 km au SE de Nicopolis. C'est une basilique à 3 ailes avec transept, narthex, exonarthex ou oreillette, et une cour semi-circulaire avec un réservoir et des sols en mosaïque.

La Basilique F se trouve du côté sud-est de la ville, près des basiliques A et B et est presque égal dans la taille avec la basilique A.

L'Episcopeion (Palace de l'évêque) est une grande structure romaine avec une oreillette péristyle située au à l'ouest de la basilique A. Certains des sols en mosaïque dans les portiques datent de la période chrétienne, et il semble que le bâtiment ait également été employé durant les périodes chrétiennes, peut-être comme palais de l'évêque.

Le Domaine préchrétien à Ftelia (seconde moitié du Ve siècle) se comporte de petites salles, un portique et une cour avec un apse. Les parties de sols en mosaïque ont été préservés.

Les massifs murs byzantins de Nicopolis ont probablement été construits après la conquête de la ville par les vandales (474-475) et avant la construction des basiliques (VIe siècle). Selon l'historien Procopius, ils ont été réparés pendant le règne de Justinien, en 540.

 

Notons également l'existence d'un musée archéologique.

Une route monte jusqu'au sommet de la colline où s'élèvent les restes du Monument d'Auguste érigé par Octave. C'est de ce poste d'observation qui contrôle la baie que le futur empereur dirigea la bataille.