Paléochora

 

Avis du webmaster : */**. Il ne reste plus grand chose des maisons et les églises sont fermées. Toutefois la vue y est belle. La route asphaltée qui y mène se transforme subitement en piste à mi-chemin.

 

(c) grecomania.net

 

La capitale byzantine de l’île fut construite au XIIIe siècle et son nom était Agios Dimitrios. C’était un fort construit sur la falaise de Kakia Lagkada, accessible uniquement par le sud-ouest. Visible de nulle part, et plus spécialement depuis la mer, elle évitait ainsi les attaques de pirates. Ses maisons étaient construites l’une sur l’autre dans un espace restreint. La légende veut qu’il y avait 70 églises mais aujourd’hui il n’en reste que 21. En 1537, le pirate Hayreddin Barbarossa, commandant de la flotte ottomane, utilisa des canons et réussi à dévaster la ville, tuant un grand nombre d’habitants et vendant les survivants comme esclaves. La visite de Paléochora est une expérience unique car cet endroit sauvage et silencieux épate le visiteur mais en même temps l’émerveille. Selon les habitants de Cythère, les légendes prennent âme et corps pendant les nuits et on peut entendre les voix des citoyens d’Agios Dimitrios hurlant lors de l’éclatement des bombes de Barbarossa. L’architecture byzantine des églises ainsi que les fresques sont surprenantes, avec comme chef d’oeuvre l’église d’Agia Varvara située au nord de l’entrée de la ville. Cette église a la forme d’une croix avec une petite coupole mais ne possède plus de peintures murales. Elle fut édifiée au XIIIe siècle par des ouvriers venus de Monemvasia. Son point distinctif est sa toiture, faite de plaques de schiste provenant de Cythère.

La gorge de Paleochora est une gorge extrêmement belle et sauvage, appelée aussi Kakia Lagada. Elle commence au village pour se terminer à la côte nord de Cythère, à l’Est d’Agia Pélagia, à l’emplacement de Limni (le lac). L’embouchure de la gorge forme en effet un lac ayant donné le nom à l’endroit. Les bords du cours d’eau sont très ardus. Longer la gorge est une tâche difficile et requiert un équipement adéquat. Il faut être très prudent afin d’éviter tout accident. A deux endroits, l’utilisation d’une corde est nécessaire. Il y a des anneaux spécialement posés afin que vous puissiez y attacher vos cordes. En hiver, il est impossible de traverser la gorge, car les eaux forment plusieurs lagons profonds ici et là. Pour descendre et marcher dans la gorge vous avez deux choix. Le premier est de partir du village de Trifilianika et suivre le sentier menant à Palaiochora. De là, vous continuez dans la gorge le long du cours d’eau, sans monter sur la colline. Le deuxième choix est de vous rendre en voiture à Palaiochora où, près de l’église d’Agia Varvara, un sentier descend jusqu’au cours d’eau. Se trouver dans cette gorge offre au visiteur le sentiment d’être entouré de beauté sauvage. Le parcours de Paleochora à la fin de la gorge (Limni) dure environ deux heures.