Agia Elessa

 

Sur une montagne ressemblant à un bateau, au dessus de Livadi, se trouve le monastère d’Agia Elessa tirant son nom d’une femme martyrisée à l’endroit où il a été construit. Fille de Helladios, un riche seigneur du Péloponnèse, elle fut chassée par son père pour s’être convertie au christianisme. Elle trouva refuge à Cythère mais Helladios la retrouva et la tua sur cette montagne en 375. Le monastère actuel fut construit en 1871 à l’endroit où elle a été tuée, sur les ruines d’une autre église. Il dispose d’une petite basilique et d’une vingtaine de cellules. Agia Elessa est célébrée tous les ans le 1er août, date où à Cythère débute la tradition de la « quinzaine » (voir le monastère de Panagia Myrtidiotissa). Le site du monastère offre une vue sublime sur la plus grande partie de l’île et vers la côte sud-ouest.