Le Parlement

 

Le Parlement (ou chambre des députés, 1836-1842) est l’ancien palais d'Othon, premier roi de Grèce. Deux importants incendies l'endommagèrent sous Georges Ier et il fut alors abandonné. Sa restauration a été achevée en 1934 pour lui donner sa fonction actuelle. Juste devant le Parlement se trouve le monument du Soldat Inconnu (1929-1932) gardé par des evzones. C'est sur la place Syndagma, devant le parlement, que les Grecs réclamèrent une constitution au roi Othon le 3 septembre 1843. Nous pouvons y voir les vestiges d’une nécropole antique et de l'aqueduc de Pisistrate (ouvert mais abrité).

L’hôtel Grande-Bretagne (1842), créé par Th. Hansen, a été transformé en hôtel en 1874 et repensé en 1958.

Près du parlement nous trouvons le jardin national (1838-1860) couvrant une superficie de 16ha et abritant 500 espèces de plantes ainsi que le Zappeion, un palais destiné à des expositions. Le Jardin national (derrière la place Syntagma) offre durant les heures caniculaires de l'été athénien deux choses rarissimes en cette ville : de l'ombre et une fraicheur salutaires. Ceux que la présence de vestiges antiques ne peut laisser en repos y chercheront un pavement de mosaïque, vestige de thermes romains derrière le Vieux Palais ainsi que quelques restes de l'enceinte d'Hadrien et de l'aqueduc de Pisistrate (près d'un rocher formant un belvédère, dans l'angle sud-est) traversant le terrain sur lequel s'étend le jardin. Ce jardin a été créé en 1839 par la reine Amalia et son jardinier allemand Schmidt.