L'habillement

 

La majorité des Crétois s'habillent comme l'Européen moyen. La tradition se perd mais le fameux costume crétois est encore porté dans certains villages et lors de cérémonies ou fêtes. Sinon seuls les hommes âgés sont encore de temps en temps habillés en costume traditionnel grec composé du pantalon foncé et bouffant (vraka), des bottes (stivania), de la chemise noire, de la large ceinture dans laquelle on peut mettre un couteau et autour de la tête un foulard bordé de franges (sariki). La veste noire également parfois portée porte le nom de « meidanoleko » ou « meidanogileko ». Lorsque les femmes sont en costume traditionnel, celui-ci consiste en une jupe unie (fusta) avec par-dessus un tablier au bord de couleur, une blouse en soie ou en lin et un boléro. Combinant tissage et broderie, il comporte un certain nombre de variantes. Apparu au XVIème siècle, il est confectionné par un tailleur. La moustache est également souvent portée.

Le costume traditionnel des femmes est apparu durant le dernier quart du XVIème siècle et se présente en deux versions: celui de la région de Sfakia, devenu plus tard la tenue d’apparat de l’ensemble de Crète, et celui d’Anogia, datant de la moitié du XVIème siècle et tirant son nom du village du district de Mylopotamos où il était fréquemment porté. Elles portent également un foulard enroulé sur la tête.

 

Le costume du Crétois

Il n'est plus aussi populaire que dans le passé mais dans quelques villages ou lors de certaines occasions, beaucoup d'hommes plus âgés le portent. Le costume est très impressionnant et comprend le couvre-chef noir caractéristique avec les franges sur la tête, la lumineuse chemise colorée tissée avec le gilet noir connu sous le nom de "meidanogileko" et le pantalons traditionnel "vraka" (salvari) attaché à la taille par une longue écharpe en soie (10 m). En hiver, les épaules sont couvertes d’une cape chaude alors que les pieds sont protégés contre le froid avec des bottes blanches appelées "stivania". Le costume change de région en région non seulement en ce qui concerne le couvre-chef, par exemple avec le "sfakiano" au gland bleu marin, mais aussi à la couleur de la ceinture qui peut être noir ou rouge. Le costume explicite est fait en tissus de plus haute qualité que pour le quotidien. La soie est utilisée et des broderies décorent la chemise et la cape.

 

Le costume de la Crétoise

De nos jours, il peut être vu lors de fêtes, d’événements culturels et dans les musées. Le type le plus habituel se compose d'un genre de vraka (apomesoroucho), du "sakofoustano" au dessus et d’un tablier admirablement brodé et décoré appelé "brostopodia". Sur la tête, elles portent un couvre-chef (tsemberi) et parfois le "papazi" rouge. Les femmes portent également des bottes appelées "stivania" ou des chaussures à hauts talons. Le costume change de région en région. Les régions montagneuses préfèrent la variation d'Anogia alors que les régions ordinaires et urbaines préfèrent le "soforia". Soforia remplace l'apomesoroucho par une jupe rouge, alors que la chemise est couverte par le "meidani" ou le "saltamarka". Le costume d'Anogia inclut également un double tablier brodé, attaché autour de la taille, décorant le sakofoustano. Le costume traditionel a plus d'ornements, de pièces d'or et de broderies sur le tablier.

 

En ce qui concerne le tourisme, les Crétois se sont habitués entre temps à toute forme d'habillement -et même à un certain stade de déshabillement. Si vous tenez compte de la population locale, ne vous promenez pas dans les villes et villages avec le haut du corps dénudé et veillez à ne pas avoir de décolleté trop profond. Les maillots de bain et bikinis sont exclusivement portés à la plage.

 

UNE TENUE CORRECTE EST EXIGEE POUR LA VISITE DES EGLISES ET MONASTERES.