ARMENI

Sur carte : B3

 

Evaluation : */**

Remarque : C'est un site surprenant et gratuit mais il y manque des explications ainsi que des reproductions (copies ou photo) de ce qu'on y a trouvé.

 

 

Cimetière minoen

A environ 8,5 km de Rethimno sur la route goudronnée partant vers le sud, un panneau indique la direction du site archéologique du "Cimetière Minoen Tardif" qui se situe à près de 20 m sur la droite. Il y a une grande aire de stationnement et la hutte du garde en petites pierres est établie à l'entrée du site. Le site, par sa situation sur une colline couverte et par ses tombeaux minoens creusés, vous impressionnera. Il a été découvert par un professeur ayant vu quelques gosses jouer au football avec… un vase minoen ! Il a mentionné le fait aux autorités et les fouilles ayant suivi ont mis à jour environ 300 tombeaux de l’époque minoenne III (1450-1100 av. J.-C.) taillés dans la roche. Les tombeaux n'ayant pas encore été pillés, les archéologues ont trouvé des trésors significatifs comme des vases, des armes, des statuettes, des bijoux... Il est évident qu'un si grand cimetière devrait appartenir à une grande ville qui, en dépit des investigations étendues par les archéologues, n'a pas encore été découverte. La disposition du cimetière semble avoir été pré planifiée. Tous les tombeaux sont composés d'une chambre taillée dans la roche et précédée d'une dromos (excepté le tombeau n°200 à tholos). Des pierres non ouvrées et des stèles pyramidales ou une dalle ont été érigés au-dessus des tombeaux afin de les signaler. C'étaient tous des tombeaux familiaux contenant différents défunts placés directement sur ou dans des larnakes de bois. Les différentes offres votives (poterie, armes, outils et bijoux) nous fournissent d'utiles informations sur l'art, la religion et l'organisation sociale à cette époque. Le site a été découvert en 1969 et a subi des fouilles systématiques ayant mis à jour plus de 220 tombeaux dont les plus importants sont :

Le tombeau 200, unique tombeau à tholos du cimetière d'Armeni. La dromos est longue de 4,55m pour une largeur de 1,32m. L'entrée était bloquée par une dalle en pierre et un emplacement a été découpé dans le mur latéral. À l'intérieur de la chambre circulaire d'enterrement, des armes en bronze, de la poterie, des perles et une amulette avec une inscription en linéaire A ont été découverts. Le tombeau est daté au début du XIVe siècle av. J.-C.

Le tombeau 159 est le plus impressionnant du cimetière. La dromos est longue de 15,50m. Un pilier est en vis-à-vis de l'entrée. À l'intérieur de la chambre d'enterrement une trouvaille impressionnante a été découverte : les restes d'un « cercueil » en bois. Le tombeau est daté de 1420-1200 av. J.-C.