LASSITHI

Sur carte : D2

 

 

Situé à une altitude de 800 à 850 mètres à 45-50 km à l'Ouest d'Agios Nikolaos, le plateau du Lassithi couvre une surface de 25.000 m². Peuplé depuis le néolithique, il fut longtemps inhabité jusqu'en 1463 et sa transformation par les Vénitiens en lac. Le plateau est un tapis vert isolé de tous côtés par un ourlet créé par les montagnes de la chaîne Dikti. Il a été considéré de tout temps comme le grenier agricole du pays et les moulins servent à puiser les nappes phréatiques pour donner l'eau indispensable à l'arrosage quotidien des champs de céréales et de pomme de terre. Ce sont ces éoliennes qui ont rendu le plateau célèbre mais plusieurs ont disparu et les autres rouilles, remplacées par des pompes électriques. Dans le passé, la plaine était irriguée par près de 10.000 moulins à vent, scène conçue par des ingénieurs vénitiens en 1464. Bien que très peu de moulins à vent soient encore en service aujourd'hui, ils créent toujours une vue splendide dans les montagnes. On peut aussi voir des moulins sur les hauteurs. Les mois d'hiver peuvent y être très froids et il y a souvent de la neige dans la plaine et sur les montagnes jusqu’au début du mois d'avril. A l’entrée du plateau, on trouve de vieux moulins à grain. Tzermiado est la capitale de la province de Lassithi et le plus grand de tous les villages entourant la plaine de Lassithi. Durant le combat crétois pour la liberté, face aux Vénitiens et Turcs, le plateau de Lassithi a servi de refuge aux combattants persécutés, un fait qui a forcé les Vénitiens, en 1263, à interdire tous les établissements et cultures dans la région. À 3 km de Tzermiado nous avons le monastère de Koustallénia construit vers 1540.

Vestiges minoens

Des vestiges minoens y ont été découverts indiquant que la région était habitée depuis les époques antiques. Au nord de Tzermiado se trouve le rocher de Karfi (1100m) où existait une civilisation post minoenne.

Les grottes

On y trouve plusieurs grottes d'intérêt archéologique dont la grotte Trapeza, à l'est du village et 90 m au-dessus de la plaine. Les fouilles de la grotte de Trapeza à Karfi et à Plati indiquent que la région est habitée depuis la période néolithique. Nous savons que l'utilisation des grottes comme centres de culte était particulièrement caractéristique de la croyance religieuse crétoise antique. Le premier homme a évidemment été profondément impressionné et intimidé quand il est entré dans ces énormes grottes foncées, pleines de mystère et de silence. Il y a des signes que certaines roches, stalactites et stalagmites, vus dans la lumière vacillante des torches ou des bougies ont donné l'aspect d'être des idoles de culte et ont reçu les manifestations appropriées. Pour la grotte de Dikteon Andron (Psychro), vous pouvez consulter la page qui y est consacrée.