THERISO

Sur carte : A3

 

Therisso est un petit village construit aux pieds des montagnes blanches à 580 m d’altitude et à 16 km au sud de la ville de Hania. Il est célèbre pour sa beauté physique et son passé glorieux. Vous pouvez atteindre Therisso depuis Perivolia en passant par la gorge (bonne route goudronnée) longue de 6 km ou de Drakona traversant la forêt. D'ici part le chemin qui mène à la crête la plus élevée des montagnes blanches, Pahnes (2452 mètres). En raison de son emplacement, Therisso a joué un rôle significatif dans l'histoire de l'île et particulièrement pendant le XIXe siècle. Une pierre de moulin à l'entrée du village rappelle la mort d'une jeune femme broyée vivante alors qu'elle avait nié de s’éloigner du pasha Moustafa. Le visiteur de Therisso peut admirer sa beauté physique, apprendre beaucoup de l'histoire de la région en écoutant diverses histoires et en regardant les monuments historiques, et goûter les spécialités locales aux belles tavernes du village. Theriso est connu des gastronomes locaux et étrangers pour ses exceptionnelles tavernes familiales réputées pour leur viande. A 2,5 km de Therisso, sur la rive gauche du fleuve de Kladissos, on trouve la grotte de Saracena où des signes d’habitation datant des époques néolithique et minoenne ont été découverts. On suppose que c'était un endroit de culte. La magnifique gorge d’Eleftherios Venizelos à Therisso (Theriano faragi) débute à une petite distance du village de Perivolia et vous mène au village de Therisso à 580 m d’altitude. Longue de 6 km, elle s'étend comme un serpent avec de hauts murs presque verticaux et une riche flore et faune. Il était difficile pour les envahisseurs de surmonter la porte et c'est la raison pour laquelle Therisso était le centre des rebelles crétois durant le XIXe siècle. Les autorités ont récemment renommé la gorge en lui donnant le nom du grand homme crétois Eleftherios Venizelos dont le nom est fortement associé à la région. Therisos c'est encore une église byzantine dédiée à Agios Georgios et Agios Charalambos ainsi que la Maison de la Résistance Nationale nouvellement fondée. Le village est aussi célèbre pour sa fabrication de fromage.

Plusieurs luttes importantes de la révolution contre les Turcs ont eu lieu à Therisos d'où les célèbres frères Halides (combattants) étaient originaires. Vassilis Halis, est devenu un hainis très jeunes, et a participé aux plus grandes batailles contre les Turcs en Crète et au Péloponnèse. Il était lieutenant général quand il est décédé à Nafplion (Péloponnèse) en 1846. C'est aussi à Therisos que ce trouve le Centre pour l'indépendance Eleftheros Venizelos. En 1905, ce politicien crétois y a établi une assemblée révolutionnaire et demanda l'immédiate union à la Grèce. Il en suivit des émeutes qui menère le haut commissaire de Crète, le prince Georges, à démissionner. En 1913, le rêve de Venizelos fut réalisé. La maison de sa mère se trouve au milieu du village. Sur la place centrale du village se trouve la statue d’Eleftherios Venizelos.

Fondé en 1985, le musée historique et populaire de Therisos se trouve dans un bâtiment utilisé comme siège par Eleftherios Venizelos et accueille les objets de cette période, des archives, du matériel photographique, de l'armement, ainsi que des objets personnels de Eleftherios Venizelos.

Le Musée de la Résistance Nationale ouvert depuis l’été 2003 se trouve également dans le village de Theriso et comprend un riche matériel photographique de la période de la Résistance Nationale de 1941 à 1945. Le musée comprend des armes et des objets de famille de combattants ainsi que divers objets et des coupures de journaux de l'époque. C’est le seul musée du genre en Crète.