SOUDA

Sur carte : B1

 

(C) www.grecomania.net

 

Evaluation : */**

Remarque : Assez beau cimetière mais dans un environnement moins joli.

 

La baie de souda est le port de Hania (Est) aménagé dans une baie naturelle. Au fond de cette baie, on trouve un cimetière anglais. Mais Souda est aussi une petite ville de 5531 habitants située au bord de la baie du même nom, à l'est de Hania. Le port de Souda est le deuxième plus grand port de Crète et un des plus grands de Grèce avec des connexions quotidiennes en ferry avec Le Pirée. En raison de sa position stratégique, la baie de Souda est une station navale de l'Otan. Pratiquement une partie de Hania, Souda fournit tous les équipements d'une ville moderne. Au milieu de la baie de Souda, se trouve le petit îlot du même nom, possédant un château vénitien ayant joué un rôle significatif dans l'histoire de la Crète. Il est l'œuvre d'Orsini et date de 1570.

 

Lorsqu'on vient de Hania, le cimetière des Forces Alliées se trouve juste avant Souda. Le site est impressionnant et la vue des tombes de pierre blanche sur le fond bleu de l'eau est jolie. Les 1527 tombes témoigne de l'ampleur de la bataille de Crète. On peut y voir les tombes de nombreux Anglais, Australiens et Néo-Zélandais dont celle de Dudley Perkins, résistant tué près de Laki et dont l'histoire est relatée dans le livre "The Cretan Runner" écrit par G. Psychoundakis. L'archéologue J.D.S. Pendlebury, conservateur de Knossos pour l'Ecole Britannique d'Athènes, y est également enterré. Il avait participé aux fouilles commencées par Arthur Evans. Bien connu et apprécié des crétois, il s'enrôla dans l'armée britannique au début de la guerre et fut renvoyé en Crète pour y organiser la résistance. Il fut exécuté par les Allemands en 1941 alors qu'il travaillait pour le Service de Renseignements Anglais (British Intelligence). Dans son éloge, son confrère archéologue grec, Dr. N. Platon, a déclaré : “La terre, que vous avez fouillée avec le pic de l'archéologue et enrichie avec le sang du guerrier, vous abritera en une gratitude éternelle”.

 

L’unique musée de la typographie en Grèce est situé dans le parc industriel de Souda à seulement 4km de la ville de Hania. Il a officiellement ouvert ses portes en mai 2005 et abrite dans sa collection des presses et autres machines, ainsi que des outils et objets représentant le développement de la typographie, de sa naissance (période de Gutenberg) à aujourd'hui. Avec les livres rares, journaux et lithographies précieuses, le visiteur voyage dans l'art de la typographie. L'effort pour l'enrichissement du musée avec de nouvelles expositions et le contact avec les typographes sont continus. Lors de la visite tout le monde peut imprimer en utilisant l'ancienne presse.