GAVDOS

 

L'îlot de Gavdos (35 km²), face à Sfakia, est le point le plus au sud de la Grèce et de l'Europe. Il se situe à 24 milles marins d'Agia Roumeli, 23 de Hora Sfakion et 32 de Palaiochora, au milieu de la mer libyenne. Selon Callimachus, c'est l'île antique d'Ogygia où, comme le cite Homer dans l'"Odyssée", la nymphe Calypso y a vécu et y aurait séduit Ulysse durant 8 années. Les autres noms de Gavdos à travers le temps étaient "Cavdos" et "Clavdos" (Ptolemens et Ierocles), "Glavdi" (Epitres), "Gozzo" (Vénitiens) et "Bougadoz" (Turcs). On y a retrouvé des traces de vie à l'époque minoenne. Ayant de nombreux habitants lors de la première ère byzantine, Gavdos possédait un évêque. L’îlot a été abandonné durant la domination vénitienne et est devenu un refuge de pirates. Jusqu'à la fin du XVIIIe siècle, début XIXe, Gavdos a appartenu à Sfakia et faisait partie de la municipalité d'Anopolis Sfakion. En 1925, elle a été déclarée comme communauté séparée et est restée une partie du comté de Sfakia jusqu'en 1950. Ensuite, comme la majorité des indigènes s'était déplacés à Paleohora, Gavdos est devenu une partie du comté de Selinos. La bibliographie mentionne l'existence de 172 habitants dans les villages de Kastri, Ambelos, Vabiana et Metochia, ainsi que l'existence des villages d'avant-guerre tels que Drethiana, Xenaki, Galana et Fragliathana. Aujourd'hui, indépendamment du port de Karave, il y a trois villages sur l'îlot : Kastri (la capitale), Vatsiana et Ambelos. Gavdos est de forme triangulaire, son terrain est plat et semi-rocheux et son climat chaud et sec, avec peu de fortes pluies. Une grande partie de l'île est couverte de pin et de cèdres dont les produits sont connus pour leurs qualités aphrodisiaques. Les plages de l'îlot (Saracenico, Korfos, Tripiti, Ag. Ioannis et Potamos) ont récemment gagné le prix d’"étoile de mer d'or", s’y trouvant fier, d'or, avec de l'eau cristalline.