GALATAS

 

Evaluation : *

Remarque : Rien de bien exceptionnel.

 

 

Un peu plus loin de Daratso, à une altitude de 90 m et à 6 km de Hania, se trouve Galatas. Ce village a été construit sur les ruines de vestiges antiques par 5 familles byzantines de la banlieue de Galatas de Constantinoupolis durant le règne de Nikiforos Fokas en 961. La terre fertile de Galatas produit de l'huile d'olive, du vin, des raisins secs, des agrumes... Aujourd'hui Galatas comprend des petits entités d’Ano et Kato Galatas, Sikolia et Tiganitou.

 

Histoire : En raison de sa situation, Galatas a joué un rôle important dans les batailles des indigènes contre tous les envahisseurs. En 1645, les Turcs y ont préparé le siège de Hania. En 1822, Halis frappe le camp situé ici et prépare l'attaque contre les Turcs à Hania. En 1866, après une série de batailles sanglantes, les Turcs occupent la région. En 1897, les indigènes rebelles reprennent le village et en 1941, durant une semaine, il s’y déroula la "bataille pour Galatas", d’une importance primordiale durant la "bataille de Crète". L'armée allemande, dans son communiqué officiel du 27 mai 1941, annonce : “nos parachutistes, après de sanglantes batailles, occupent le village montagneux de Galatas. Elle a été occupée par nous trois fois dans le passé reprise trois fois par l’ennemi ". Au cours de cette série d'escarmouches avant la saisie finale du village par les Nazis, 1500 parachutistes allemands et 276 soldats indigènes et des forces alliées sont morts. Le combat des civils de la région a été reconnu par l’état grec qui a attribué les "médailles d’or de vaillance", gardées au bureau de la municipalité comme beaucoup de médailles et de diplômes des forces alliées et des Allemands eux-mêmes quand le général Witman a dit qu’il y a eu à Galatas une "bataille de géants". Beaucoup de membres des deux armées qui ont combattu durant la seconde guerre mondiale revisitent Galatas aujourd'hui. Ils revisitent le vieux village, promènent à travers ses plantations d’olives et d’oranges et offrent des cadeaux de leur pays aux indigènes.

 

A voir : Sur le site de "Psathi" se trouvait une entité minoenne comme indique des fragments de poterie découverts sur place. On trouve beaucoup d'églises dans toute la région comme celle d'Agioi Theodoroi (vieille église avec fresques), Agia Pelagia, Agios Savvas, Agios Dimitrios et un musée sur la guerre. Du 20 au 25 mai ont lieux des célébrations concernant la bataille de Crète.