AGIA TRIADA JAGAROLON

Sur carte : B1

 

Evaluation : ***

Remarque : Très beau monastère qui vaut vraiment le détour.

 

 

Le monastère Jagarolon est situé à 15 km à l'est de Hania près du village de Koumares et de Stavros, sur la presque île d’Akrotiri, et est l'un des monastères les plus importants de la fin de l'Empire vénitien en Crète avec une grande contribution à l'histoire et l'éducation de l'île. Il a été construit en 1612 par les moines Laurentius (Lavrentios) et Jeremiah (Ieremias), membres de la famille orthodoxe vénitienne Jagarolon dont le monastère a pris le nom. Durant la révolution de 1821, le site a été incendié par les Turcs et a été rénové plus tard par les moines Calliopios et Gregorios d'Akrotiri. Aujourd'hui, le monastère abrite une bibliothèque, une collection d’icônes et de codes, et loge le Séminaire de la Crète (école ecclésiastique). Le petit musée présente différents objets liés au culte (vêtements, calices...) et quelques tableaux.v

Le monastère a été construit à partir d’une église existante selon un exemple typique de l'architecture monastique orthodoxe avec une enceinte rectangulaire et une porte majestueuse. Le Katholikon, consacré à la sainte trinité, a la forme d’une église tri conque athonite avec une chapelle consacrée à la Transfiguration du Christ. Un cimetière est situé sous l'église. Les deux chapelles attenantes à l'église possèdent aussi leur dôme tout comme la chapelle de Sotiras, indépendante. Une des chapelles attenante est dédiée à Agios Ioannis Prodromos. La façade de l'église, lourdement décorée due à l'influence du style occidental pour la décoration extérieure des églises byzantines, comporte des colonnes doubles de style ionien et corinthien ainsi qu’une inscription relatant le passé des fondateurs. Le clocher fut rajouté en 1864. Le monastère a possédé des écuries, des pressoirs à vin et des caves. Les travaux de restauration et de consolidation du complexe ont été menés par le 13ème Ephorate des antiquités byzantines.

Les moines, combinant la tradition des siècles avec le savoir-faire moderne, et fidèle à la demande d'agriculture biologique moderne, produisent le fameux vin du monastère, ainsi que de l'huile d'olive (récompensée de nombreuses fois) dans leur propre usine.