Départ Navigation Bourses Liens Questions Histoire Belge Vign étrangères Vocabulaire

Histoire Allumetière des Pays-Bas 1870 - 1979

Bien qu'il y avait déjà au milieu des années 50 du siècle precèdent une industrie allumetière modeste à La Haie (Den Haag), les usines importantes démaraient beaucoup plus tard aux Pays-Bas. C'était seulement en 1870 que monsieur Mennen & Keunen (voir vignette 1) ouvrit une usine à Eindhoven au sud du pays. Là une main-d'oeuvre relativement bon-marché étiat disponible et le sol se pretait à la culture des peupliers indispensable à la production des allumettes.
Plus tard en 1870 une deuxième usine s'ouvrit à Teteringen aux environs de Breda fondée par les monsieurs Hoogedijk et v.d Capellen. Peu après vendu à Dijkerman & Co.
Le même Hoogendijk redemarre une société en 1873 à Weenum un petit lieu près de Apeldoorn. L'usine se trouvait sur une propriété dit 'Rotterdamsche Kopermolen' (voir vignette 2). En 1877 la société se joignait à Fromberg et s'installa à Wormen, un petit village près de Apeldoorn.
En 1880 une deuxième usine était fondé à Eindhoven par Vissers & Langemeijer. La durée de vie du nouveau né était de courte durée par la reprise de Mennen & Keunen au premier janvier 1884.
C'était F. de Leeuw qui demarrait une usine 'De Ooievaar' ('La cigogne')à Deventer en 1881. Une année plus tard elle était vendue à R. van Otterbeek, Bastiaans & Co. (voir vignette 3) et de 1883 à 1887 les propriétaires étaient Bastiaans et Coldeweij.
En 1883 aux rives de la rivière 'De Eem' à Amersfoort s'ouvrit la société Beuker & de Valk (voir vignette 4), aussi appelé: 'De Eem'.
Breda obtenait sa deuxième usine en 1885 quand Charles Loyens (voir vignette 5) commençait à produire des allumettes à 'De Vlinder'.
Puisque la production de ces usines était presqu'entièrement destiné au marche interne; une situation critique sur le plan financier naquit en 1887 du à une surproduction. Il en resultait une association des usines d'Eindhoven, Deventer, Apeldoorn et Amersfoort. Cette nouvelle société s'appelait: 'Vereenigde Nederlandsche Lucifersfabrieken' (les allumeteries hollandaises réunies). De ces quatre usines, en 1892, seul l'usine de Eindhoven produisait encore des allumettes.
Charles Loyens vendait ses intérets à Eras & Paulson in 1907. Paulson travallait déjà à la société comme directeur technique. Il était l'inventeur d'une machine à remplir des boîtes utilisées pour la vente sur le marché international.
Charles Loyens, inlassable, redémarrait une société en 1916 à Roosendaal.
Cette usine était malgré tout la première à être vendue en 1920 à Swedish Match quand Ivar Kreuger commençait ses efforts pour établir un monopole mondial. En moins de quelques mois toutes les usines, aux Pays-Bas, étaient rachetés et incorporées dans 'Vereenigde Hollandsche Lucifersfabriken'. Peu après la fondation de la 'VHLF' la production se terminait à Roosendaal et Teteringen.
Le comptable Frans Otten possédait le 'savoir faire' de l'intérieur quand il travallait à l'usine d'Eindhoven et quand produire des allumettes était une négoce profitable.
Avec l'aide de quelques investisseurs il était dans la possibilité de fondre sa propre société à Weert. Le succes était à l'apogé du moment qu'il sortait des alIumettes avec des vignettes de vedettes du cinéma. Il quitait même le Swedish Trust.
La chute du marché des allumettes et la construction d'une deuxième usine par la VHLF lui donnait la possibilité de revendre l'usine aux Suèdois à un prix très élevé. La production à Weert et Breda s'arrètait dès que la nouvelle usine était prèt en 1967.
Comme il était relativement facile de vendre une usine neuve et que les développements du marché étaient favorables la production d'allumettes se terminait le 31 december 1979.

Ad Jansen, président de la 'Studie & Documentatie-Groep Lucifer etiketten' Hollandaise



Départ Navigation Bourses Liens Questions Histoire Belge Vign étrangères Vocabulaire